Partager :

SOS TSAF - Famille, proche aidant et personne ayant le TSAF
Accompagnateur virtuel Antonin

Antonin

Il me fait plaisir de discuter avec toi. Je me présente, Antonin, l'un des accompagnateur virtuel de l'OBNL SafEra SOS TSAF et je t'offrirai mes connaissances du mieux que je le peux.
Si tu préfères, tu peux 📞 discuter de vive voix avec l'un(e) de nos intervenant(e).

Mais si tu le veux bien, voyons d'abord si je peux t'aider. Puis-je connaître ton prénom ?

Entre ton prénom :


📍 Vous êtes ici : accueil » article » Mieux comprendre - Ce que tu vois du TSAF n'est que la pointe du iceberg : dans la catégorie 📂 Non classé

La version imprimable est disponible pour les membres (coût annuel 5$)

 

TSAF* concrètement (signes d’alerte)

Ce que tu vois et ne vois pas de moi

 

  1. Le petit «quelque chose» dans mon visage

  2. Mon immaturité 

  3. Mon peu d’estime

  4. Mes mensonges farfelus

  5. Mes difficultés d’apprentissage

  6. Ma maladresse, mon peu d’hygiène, mon sommeil...

  7. Mon TDA/H+++

  8. Mes talents artistiques,sportifs,...

  9. Mes oublis

 

  1. Ce petit «quelque chose» dans mon visage c’est ; mon philtrum lisse, ma lèvre supérieure fine et mes petits yeux. Seulement 10 à 20%* des personnes atteintes de TSAF ont la forme avec 3 traits faciaux.
  2. 100% des personnes atteintes ont un trouble neurologique du développement lié à l'alcool (TNDLA) qui peut inclure jusqu’à 400* comorbidités (ex: TDA/H, anxiété, TDL...)  !
  3. Si tu vois mes difficultés d’apprentissage qui contraste avec mon QI, dis-toi que je fais partie du 80%* de TSAF ayant un QI normal.
  4. Même si j’ai un QI normal, les connexions de mon cerveau sont comme remplies de cônes oranges qui me causent bien des difficultés de  toutes sortes ! 
  5. D’ailleurs, il est possible que tu aies remarqué mes difficultés de langage un peu spéciales  (TDL : compréhension pire qu’expressif !)
  6. Le langage est crucial pour la mémoire, (ex: accès lexical). Comme je comprends peu ou que j’interprète mal ce que tu me dis...  
  7. Mes neurones sensori-motrices, attachées à ma colonne vertébrale, sont affectées elles aussi! J’ai donc très souvent des difficultés motrices et sensorielles.
  8. Tu penses que je te mens, mais moi j’essaie juste de combler mes trous de mémoire ou de compréhension !
  9. Et bien qu’on parle beaucoup de mes neurones, je peux aussi avoir des malformations physiques qui me causent des problèmes de santé.
  10. Avec tout ça, tu comprends maintenant pourquoi j’ai souvent aussi un TDA/H ?
  11. Heureusement, le cerveau est bien fait. Il détourne en partie mes difficultés en utilisant mes forces artistiques et/ou sportives...
  12. Mais n’oublie pas ce n’est pas un manque de bonne volonté, c’est mon cerveau qui est différent (ex : stress, anxiété..).
  13. STP aide-moi, car sans ton aide, ça risque de ne pas être jojo pour moi...
  14. Garde en tête que j’ai de la misère à  comprendre les conséquences de mes actes, peu importe mon âge 
  15. Et que tous ces défis ça diminue mon estime. STP essaie de me comprendre et de t’adapter à mes besoins.


Les difficultés présentes durant l’enfance peuvent persister à l’adolescence et l’âge adulte. À quoi peut s’ajouter des problèmes secondaires et des troubles de santé mentale, surtout s’il y a rupture de services pour aider la personne atteinte et ses proches. 

 

N.B. Les symptômes peuvent varier d’une personnes à l’autre.


Les vues exprimées ici ne reflètent pas nécessairement la position officielle de l’organisme SafEra

*Trouble du spectre de l’alcoolisation foetale